Heure Sainte



Comme vous le savez, les mesures de confinement nous empêchent de continuer l’adoration du Saint-Sacrement dans nos églises. Bien sûr, cela nous manquera, comme nous manque déjà la communion eucharistique. Mais Dieu est présent partout. Souvenez-vous des mots du Christ que nous avons entendues le mercredi des Cendres : « quand tu pries, retire-toi dans ta chambre, ferme la porte et prie ton Père qui est présent dans le secret ».

Je vous rappelle que chaque jour à 15 heures, nous sommes déjà invités à dire en communion les uns avec les autres le chapelet de la miséricorde.

Mais j’aimerais aussi que chacun de nous continue, de chez lui, cette chaine de prière qu’était notre adoration. Nous ne pouvons pas la faire devant le Saint-Sacrement exposé, mais nous pouvons faire une heure sainte, à tour de rôle. Qui plus est, le confinement, à la longue, pourra parfois éprouver nos nerfs. Cette heure de solitude avec le Seigneur nous rendra la paix.

Je vous invite donc à vous inscrire sur le lien ci-dessous.

https://docs.google.com/spreadsheets/d/1aLDSUoaZlDdpSrG4OQGTeiDKwDmbt7no3TuL2O_0Qgs/edit#gid=0

J’aimerais que s’inscrire non seulement les adorateurs habituels mais aussi les autres paroissiens. Je compte aussi sur la prière des jeunes et des enfants, si précieuse aux yeux du Seigneur. Nous avons tous désormais davantage temps de prier. Si une heure entière est trop longue pour les petits, qu’ils se mettent à plusieurs pour tenir l’heure, ou qu’ils ne fassent qu’un quart d’heure. L’important est que tous participent à cette chaine de prière.

Comment faire cette heure sainte ?

Vous trouverez bien des ressources sur internet, et même des écoles d’oraison en ligne. Priez comme vous voulez. Voici qui peut éventuellement vous aider.

1.       Trouvez un endroit tranquille : votre chambre, votre jardin, la campagne ou l’église si elle est ouverte (avec votre autorisation).

2.       Commencez par vous mettre en présence de Dieu, vous souvenant qu’il est partout, et qu’il ne nous abandonne ni de jour ni de nuit. Invoquez l’Esprit-Saint, lui qui ouvre nos cœurs et nos lèvres pour nous faire crier « Père ».

3.       Lisez l’Evangile du jour, ou un texte que vous aimez.

4.       Parlez au Christ dans un cœur à cœur : il est l’ami véritable. Vous pouvez aussi vous aider de prières vocales (chapelet etc.)

5.       Terminez par une prière, selon votre cœur, à la Sainte Vierge Marie, pour les malades, ceux qui les soignent, votre famille, notre paroisse. Terminez par l’invocation : « Notre-Dame d’Alet, priez pour nous »

A tous, un grand merci pour votre prière !

Je vous bénis et prie pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *